mercredi 7 octobre 2015

EFFETS SECONDAIRES DE LA PHAGOTHERAPIE

Voici des informations rassurantes, confirmées et documentées sur les effets secondaires potentiels dus à la phagothérapie : les nouvelles sont très bonnes!








LA PHAGOTHERAPIE :PEU D'EFFETS SECONDAIRES

Extraits de la THÈSE Pour le DOCTORAT VÉTÉRINAIRE Présentée et soutenue publiquement devant LA FACULTÉ DE MÉDECINE DE CRÉTEIL Le 30 janvier 2014 par Magali, Christiane, Elisabeth BERGER SAVIN :
 
Effets secondaires rares et de faible intensité:
-Quasiment toutes les études réalisées sur les bactériophages rapportent l’absence d’effets secondaires (Letkiewicz et al., 2010).
-Des essais cliniques rigoureux menés récemment chez l’homme selon les critères réglementaires actuellement en vigueur, montrent l’absence d’effets secondaires (Wright et al., 2009).
-Les quelques effets secondaires rapportés dans la bibliographie apparaissent bénins, rares et transitoires, sinon facilement réversibles. Il s’agit principalement d’atteintes gastrointestinales, de douleurs hépatiques, de fièvre ou de maux de tête, et l’intensité en est relativement légère (Alisky et al., 1998 ; Dublanchet, 2009).
-Des symptômes gastrointestinaux ou allergiques seraient rapportés chez moins de 0,5 % des patients traités (Alisky et al., 1998).

 Ces désagréments pourraient être engendrés soit par la suspension de phage en elle-même, soit par la réaction associée à son emploi, c’est-à-dire la lyse bactérienne, soit tout simplement par la maladie elle-même.

 Comparés aux effets secondaires des antibiotiques:
 
 Parmi les effets secondaires observés lors d’antibiothérapie, en particulier à large spectre, les plus fréquents sont les troubles digestifs (surtout des diarrhées) et les infections opportunistes secondaires (notamment des mycoses). En effet, ces antibiotiques détruisent les  bactéries pathogènes, mais aussi celles de la flore commensale non pathogène, dont par exemple les flores intestinale ou génitale. Cela déstabilise l’équilibre de la flore bactérienne naturelle présent sur ces muqueuses et les autres microorganismes pathogènes peuvent alors prendre le dessus, situation donnant lieu à ces effets indésirables. Ce déséquilibre est appelé « dysbiose », les infections secondaires en résultant sont nommées « super-infections » (Abedon et al., 2011 ; Dublanchet et Patey, 2011 ; Dublanchet, 2009 ; Pirisi, 2000).

sesoignerengeorgie.com

0 commentaires:

logo

logo