mardi 27 octobre 2015

INSTITUT ELIAVA DE LA PHAGOTHERAPIE

L'institut Eliava de Tbilissi a été créé en 1923 par Georges ELIAVA, chercheur émérite qui s'est lié d'amitié avec Félix d'Hérelle, le découvreur des principes de la phagothérapie.

Depuis lors, et sur ordre de Staline, la phagothérapie n'a jamais été abandonnée, et l'institut Eliava est le plus ancien institut du monde et par conséquent le plus expérimenté sur le sujet.

Avec la fin du communisme, l'effondrement économique et le conflit armé qui ont suivi, l'Institut Eliava et sa collection de bactériophages a failli disparaître. C'était sans compter sans la passion des professionnels de l'Institut qui ont conservé les bactériophages stockés dans l'Institut à leur domicile, dans leurs frigidaires.

Durant les années 90, l'Institut a fonctionné au ralenti. Mais depuis les années 2000 et le fort taux de croissance que connaît le pays, l'Institut a pu renaître de ses cendres. Les professionnels confirmés sont revenus, de nouveaux ont été formés, l'Institut est petit à petit rénové et il est maintenant tout à fait opérationnel.

Il emploie aujourd'hui 130 chercheurs, techniciens et personnel administratif et inclut 8 unités :
 - Un laboratoire de microbiologie générale
 - Un laboratoire de microbiologie appliquée
 - Un laboratoire d'écologie microbienne
 - Un laboratoire de biologie moléculaire
 - Un laboratoire de virologie et d'immunologie
 - Un service de collection de souches bactériennes
 - Un département de recherche et développement
 - Un groupe de contrôle biologique

 L'Institut Eliava est et veut continuer d'être à la pointe mondiale de la phagothérapie. Il comporte la plus grande collection de bactériophages acquise après 80 années d'expérience et qui continue de s'agrandir pour soigner le plus d'infections possibles.

Ses chercheurs et praticiens ne sont dédiés qu'à la phagothérapie et sont les vrais experts de ce domaine.

Avec le formidable outil de communication internationale qu'est internet, et avec la persévérance de quelques praticiens de tout pays (saluons les professeurs PATEY et DUBLANCHET, le docteur Claude Hervé RICHE, le docteur Jétôme LARCHER pour leur promotion de la phagothérapie) la phagothérapie est de plus en plus évoquée comme outil thérapeutique pour les patients atteints de Bactéries Multi Résistantes (BMR). Eliava fait face à un afflux grandissant de patients du monde entier et entérine si besoin en était sa position de leader mondial sur un sujet sans concurrence en Europe de l'ouest et Amérique du nord.


0 commentaires:

logo

logo